Partir sur plusieurs jours en packraft, nos conseils pour le bivouac

Dernière mise à jour : 18 oct.


Différence entre bivouac et camping sauvage


Le bivouac consiste à monter son campement au couché du soleil et à le démonter tôt le lendemain matin. On parle d’un campement éphémère, pour une seule nuit.


Le camping sauvage au contraire consiste à s’installer plusieurs jours au même endroit sans démonter le campement. Très souvent cela implique un véhicule.


Lorsque l’on part donc en itinérance sur plusieurs jours en Packraft ou en randonnée, il s’agit donc de faire un bivouac et non un camping sauvage.


Avant d’effectuer un bivouac, on vous conseille vivement de vérifier si cela est toléré. Pour cela, vous pouvez :

  • Contacter l’office du tourisme de la commune ou la mairie pour leur poser la question

  • Se renseigner auprès des bureaux des parcs régionaux ou nationaux si vous comptez partir pagayer sur une rivière qui fait partie d'un parc (Verdon, Tarn, Ardèche, ...)

  • Il y a souvent un horaire à respecter (chaque parc à sa réglementation)



Choisir l’emplacement du bivouac et de la tente


L’emplacement du bivouac et de la tente est extrêmement important. On peut passer du rêve au cauchemar si l’on ne respecte pas certaines règles essentielles.


Il est généralement conseillé de ne pas dormir au bord de l’eau pour des questions de sécurité. En effet, dans le cas d’une montée des eaux soudaine, on ne parle pas d’une question de confort et d’humidité mais également cela y va de votre propre sécurité.


Or l’itinérance en packraft implique de dormir plus ou moins au bord d’un point d’eau : lac, mer ou rivière. Ce qui est la plupart du temps très agréable.


Mais pour cela, il est impératif de vérifier la météo avant de partir et de bien connaître les caractéristiques du lieu où l’on veut faire son bivouac.


1 - Pour le lieu du bivouac :

  • Lors d’une expédition en mer, il faut connaître l’heure des marrées et leurs coefficients. Ainsi le spot de bivouac, s’il est sur la plage, devra être implanté à plusieurs mètres au-dessus du niveau de la mer à marée haute.

  • Lors d’une expédition sur une rivière comportant un barrage, renseignez-vous auprès des clubs, de EDF ou des entreprises nautiques sur les dates des lâchés d’eau. Prévenez que vous partez sur cette rivière. Anticipez dans tous les cas, implanter votre bivouac au-dessus du niveau théorique de l’eau en cas d’un éventuel lâché. Mais surtout, ne partez jamais sans savoir ce qu’il en est.

  • Lors d’une expédition sur une rivière à débit naturelle, vérifiez s’il existe des bassins versants. Vérifier donc la météo ou vous êtes mais aussi et surtout celle au niveau du bassin versant, afin d’anticiper au maximum une montée des eaux éventuelles. Essayez dans tous les cas d'être un peu au dessus du niveau de la rivière.

Mais quelque soit le type d’expédition choisi, il faut toujours éviter d’implanter son bivouac à proximité de tous troupeaux et éviter les lieux de nidification ou de reproduction des animaux.




2 - Pour planter sa tente :

Pour dormir confortablement, l’endroit de la tente et surtout le sol choisi ont une importance primordiale. On vous conseille donc :

  • Monter votre tente avant la tombée de la nuit pour bien voir le lieu.

  • Préférez les sols plats pour plus de confort. Vérifier qu’ils n’y ait pas de pierre coupantes ou inconfortables ainsi que des branches, ronces etc… qui pourraient déchirer le sol de la tente ou percer votre matelas gonflable.

  • L’ouverture de la tente doit être idéalement placée à l’abri du vent. De plus, en cas de mauvais temps, si vous devez cuisiner depuis votre tente, dans le auvent, il sera plus simple si c’est à l’abri du vent.

  • Si de grosses pluies sont prévues, creusez une petite rigole autour de votre tente qui fera office de canalisation. Cela évitera que votre tente prenne trop l’eau.


Évidemment ces règles sont importantes pour votre sécurité et votre confort. Cela dit, n’oubliez pas d’installer votre bivouac dans un endroit agréable et bucolique où vous bénéficier d’une magnifique vue !!



Entreposage du matériel pendant la nuit


Que faire du packraft et de tout le matériel de l’expédition pendant la nuit ?


Lorsque l’on va se coucher, certaines règles sont à respecter concernant l’entreposage de tout le matériel pour dormir sereinement sans être dérangé et retrouver son campement dans un bon état le lendemain matin.


1 - Pour le matériel de navigation:

  • Les packrafts doivent être dégonflés légèrement mais pas nécessairement entièrement

  • Il faut bien mettre du poids dans les packraft pour ne pas qu’ils s’envolent

  • Il faut bien mettre les packrafts à l’ombre pour ne pas qu’ils chauffent avec la chaleur du soleil. Pensez également à anticiper la position du soleil le matin afin qu’ils restent constamment à l’ombre.

  • Si votre packraft est ponté avec jupe, vous pouvez mettre vos affaires de kayak à l'intérieur et ensuite mettre la jupe sur l'hiloire. Cela évite de retrouver toutes sortes d’animaux à l’intérieur tels que limaces, escargots, araignées etc… ou bien pire lors de navigations dans la jungle !

Attention, expérience faite, si vous ne respectez pas ces règles, la suite de l’expédition peut s’avérer compromise. Faites-y bien attention !


2 - Pour le matériel de bivouac :

  • Mettre les sacs à dos non étanche sous l’auvent de la tente pour ne pas qu’ils soient mouillés en cas de pluie.

  • Ranger la nourriture dans un sac étanche ou dans un endroit hermétique pour éviter que les rongeurs viennent se servir la nuit.

  • Mettre la poubelle en hauteur et excentrée de la tente pour éviter également les rongeurs la nuit. Ne laisser surtout pas vos déchets ou restes de la veille éparpillés par terre !


Attention, expérience faite, si vous ne respectez pas ces règles, vous pourrez être dérangé par certains animaux sauvages. Premièrement, selon le type d’animal, cela peut être dangereux pour votre sécurité. Deuxièmement, vous pouvez perdre votre nourriture.


Or, si votre nourriture disparait, cela peut compromettre grandement la suite de votre expédition. Il faut vraiment être vigilant.



Tips et erreurs à ne pas commettre


Comme on dit bien souvent, on apprend de ses erreurs. Voici donc une petite liste de tâches à faire juste avant de partir afin d’être bien préparé et ne pas avoir de mauvaise surprise lors de son bivouac :


  • Savoir comment monter sa tente. Si ce n’est pas la vôtre ou si vous venez de l’acheter, montez la chez vous pour être sur que rien ne manque et qu’elle est en bon état.

  • Vérifier que le réchaud fonctionne avec le gaz acheté. On est jamais trop prudent, mieux vaut vérifier avant de partir que tout fonctionne.

  • Vérifier avant de partir que tous les appareils électriques soient chargés à 100% (téléphone, batterie externe, lampe frontale etc..). Pour une question de sécurité et de confort, il est préférable de ne pas se retrouver à court de batterie en plein milieu de l’expédition.

  • Bien vérifier avant de partir la liste du matériel à emmener pour être sur de ne rien avoir oublié. Vous pouvez consulter notre article sur "comment bien faire son sac pour une sortie en packraft" pour vérifier que vous avez bien tout emporté.

  • Re consulter la météo une dernière fois avant de partir. Vous pouvez consulter notre article sur les applications et site web à utiliser avant de partir. La météo change rapidement en mer et en montagne, il vaut mieux s’assurer une dernière fois des conditions.

  • Même s'il fait chaud la journée, prendre de quoi se couvrir le soir, au bord de l’eau il fait toujours frais et un peu humide. Ne jamais sous-estimer les températures la nuit, dans la nature il fait toujours plus frais qu’en ville !


Ne pas laisser de traces


Cette règle vaut pour les bivouacs mais également pour toutes les activités pratiquées à l’extérieur tout au long de la journée. C’est une règle essentielle pour bien préserver l’environnement. Pour cela, il faut :

  • Ne pas laisser de nourriture sur place, afin que la faune ne s’habitue pas à être nourrit par l’Homme.

  • Ne laisser évidemment aucun déchets sur place. Ramassez même les déchets que vous trouvez sur place, ça ne fait pas de mal !

  • Ne pas faire ses excréments au bord de l’eau pour ne pas polluer la source. C’est une règle essentielle ! Éviter également de le faire proche des sentiers et du campement. Idéalement, il faut creuser un trou d’environ 20cm dans le sol et le recouvrir par la suite.

  • Ne pas laisser le papier toilette sur place. Idéalement on vous conseille de le mettre dans un petit sachet zippé pour que vous puissiez le remporter avec vous. L’autre option est de le brûler, mais cela a déjà été la cause de certains grands incendies de forêts. Assurez-vous donc de le faire dans un endroit en toute sécurité.

  • Faire sa vaisselle en rinçant sa popote avec de l’eau et en frottant avec un mélange terre/graviers/sable. C’est un bon moyen pour laver et enlever les graisses de ses assiettes, couverts, casseroles etc… sans affecter l’environnement. N’utilisez surtout pas de liquide vaisselle.

  • Si pendant une itinérance de plusieurs jours vous souhaitez vous laver dans la rivière ou le lac, n’utilisez que du savon biodégradable et en petite quantité !

  • Ne gardez les feux de camps qu’en cas d’urgence et de réelle nécessité pour préserver l’environnement. N’oubliez pas de vérifier au préalable la réglementation pour s’assurer qu’il est autorisé.

Cette liste est non exhaustive mais constitue un bon départ pour respecter les règles essentielles afin de limiter notre impact sur l’environnement.



Feu de camp

Les feux de camps ont des conséquences importantes et parfois irrémédiables sur l’environnement et peuvent être sources d’incendies. Il faut donc les limiter au strict nécessaire. Mais dans le cas où vous en auriez besoin, voici les règles à respecter pour limiter au maximum son impact sur l’environnement :


  • Choisir un endroit à l’abri du vent, proche de la rivière ou du point d’eau et loin de toute végétation. Ceci dans le but d’éviter toute propagation du feu et d’avoir un moyen de l’éteindre rapidement.

  • Entourer le foyer de pierres pour éviter qu’il se disperse et creuser une cuvette pour faire le feu. Les pierres vous permettrons également de pouvoir y poser une grille, votre casserole etc.. pour cuisiner, en cas de problème de réchaud.

  • Toujours éteindre le feu avant de se coucher. Cette règle est vraiment essentielle. Ne jamais le laisser se consumer sans être à côté pour le surveiller. Si tout le bois n’est pas brûlé, éteignez-le avec de l’eau et dispersez les cendres.

  • Ne ramasser que du bois mort et ne surtout pas arracher des arbres ou tout autre végétation afin d’affecter le moins possible l’environnement

  • Avant de partir, disperser les pierres et remettre tout à sa place pour laisser le moins de traces possibles.



Pour nous suivre sur les réseaux c’est ici :


https://www.instagram.com/secret_river_expe/?hl=enhttps://www.facebook.com/secretriververdon/


13 vues0 commentaire